Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • P'tit Bob
  • Une vie sucrée-salée pour chasser l'amer.
 Un pont entre la France et la Tunisie, pour chasser la mer.
 La recette d'un plat saupoudré d'amour.
 Merci la Vie.
  • Une vie sucrée-salée pour chasser l'amer. Un pont entre la France et la Tunisie, pour chasser la mer. La recette d'un plat saupoudré d'amour. Merci la Vie.

"Bienvenue sur Maktoub"

Menzel Jemil, mon blog

SL380075 (2)Cliquez sur l'image pour y accéder

<a title="mytaste.tn" href="http://www.mytaste.tn/" id="hr-UgYSY"><img src="http://widget.mytaste.tn/blogcounter/image?image=blue_s&blog_id=UgYSY" alt="mytaste.tn" border="0" /></a>

      Cliquer sur les images ci-dessous

     pour accéder aux sites

 

GRAINES D'AVENIR

L'association de Véronique Jannot

pour les enfants tibétains en exil 

   548318 10150982186278662 299420056 n

   A S M A E  

  Association Soeur Emmanuelle

 
 

Oscar

Cookie

14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 18:52

Ma vie est liée.

Et mon âme aussi.

Depuis ce jour où je t’ai rencontré. Plus encore. Au-delà de mon enfance, au-delà de mon existence. Peut-être de ma naissance. 

Je te savais.

Tu étais cet ultime élément que l’on tait. Mais que l’on sent. L’avenir de mon corps, de ma chair et de l’air que je respire.

Je te savais.

Seuls mes yeux t’ignoraient. Confiants au reste de mon âme, ils attendaient. Et la rencontre fut sur mon chemin.

Une évidence.

Depuis tu es le fil d’argent qui me relie à l’air, à la terre, au souffle et au temps. A ma vie. A la Vie. Je suis entier depuis. Ta présence éblouie mes sens et me suffit.

Que tu sois prêt ou éloigné, je te sais.

Je te sens.

Tu es mon suffisant.

Et ce nuage me suffit. Rose rouge de mes sens en toutes circonstances. Il le me relie à toi. Comme l’évaporation de ta peau me rejoint et emplit mon corps. Une respiration. Vitale. Un message. Un rappel inutile.

Au-delà de tout. De la distance. De la présence. Je ne m’en lasse pas.

Parce que je vis.

Parce que tu me suffis.

Parce que tu es mon tout.

Et jamais, au-delà du temps, passé, présent et horizon, le fil d’argent ne se rompt. Il nous relie. Cordon de vie et d’amour.

Tu es mon infini.

Il me suffit de te savoir.

Et où que tu sois, tu es mon suffisant.

Et je te sais.

A jamais. Tu es mon tout.

Le cadeau de la Vie.

Et je te prie.

Et je te remercie. 

 

rose meditative salvador dali

Illustration : "Rose méditative" de Salvadore Dali

Partager cet article

Repost 0
Published by P'tit Bob - dans Instants
commenter cet article

commentaires

MartineEtoile 22/09/2011 00:15


Quel belle écriture. Je pensais que tu parlais de ton "amour" à toi, mais....comme DIEU est en chacun de nous, il y a une part de DIEU en la personne et en toi.
gros bisous
MartineEtoile


P'tit Bob 29/10/2011 17:52



Je parlais de mon AMOUR à moi. Et comme Dieu, pour moi, ne peut être qu'AMOUR, il me fut facile d'unir les deux au grè de mes mots et de mes sentiments. Dieu est
aussi celui qui nous unit et qui m'aide à rendre belle ma vie. Pour mon bonheur, les deux sont indissociables. Bisous.



Vévé 20/09/2011 19:25


Juste pour compléter mon commentaire trop évasif, l'autre "personne" que je lis entre les lignes est Dieu, et la première est...ton suffisant. Mais les deux ne sont-ils pas mèlés en toi ?
Vévé


P'tit Bob 20/09/2011 22:48



Tu as tout compris, ma Vévé. Ce que tu dis ici, je viens de l'écrire en répondant à ton précédent commentaire. Cela me fait plaisir aussi de voir que tu as reconnu
Dieu au travers de mes mots. Alors oui, les deux sont mélés en moi et peuvent se résumer en un mot unique: AMOUR. Bisous.



Vévé 20/09/2011 19:19


Le fait que tes merveilleux mots puissent être adressés à deux "personnes" les rend infiniment poétiques et touchants. J'aime cette ambiguité, voulue ou pas...
Je t'embrasse.
Vévé


P'tit Bob 20/09/2011 22:41



Oui, deux "personnes" s'unissent effectivement à travers les mots que j'ai écrits. Tout simplement parce que qu'ils s'unissent aussi dans mon coeur. Dans ma vie. Lequel des deux m'a fait
découvrir l'autre ? Peu importe : c'est parce qu'ils devaient être tous les deux sur le chemin de ma vie que je peux vivre en employant le mot "bonheur". Je ne peux vivre l'un sans l'autre. Ils
sont tous les deux l'air que je respire. Et je les en remercie tous les deux. Merci pour tes mots, ma Vévé. Je t'aime.



Smir@ni 16/09/2011 00:12


Je suis en retard ! Je suis en retard ! Je suis en retard ! Je viens de découvrir le florilège des textes que vous partagez avec les humbles hôtes de votre blog : la mort, l'enfance, l'amour, en
somme la vie. La vie terrestre mais également celle que l'on ne voit pas.

Cordialement, CS


P'tit Bob 20/09/2011 22:35



Merci CS. Vous avez résumé l'âme que j'essaie de donner à mon blog. La vie, oui. Même l'invisible effectivement. J'espère juste qu'un seul mot se détache vraiment :
l'Amour. Merci de votre fidélité, CS, que ce soit ici ou par mail. J'espère que vous allez bien. Mais on en discutera plus discrètement ailleurs, là où nos mots restent entre nous. Bises.