Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • P'tit Bob
  • Une vie sucrée-salée pour chasser l'amer.
 Un pont entre la France et la Tunisie, pour chasser la mer.
 La recette d'un plat saupoudré d'amour.
 Merci la Vie.
  • Une vie sucrée-salée pour chasser l'amer. Un pont entre la France et la Tunisie, pour chasser la mer. La recette d'un plat saupoudré d'amour. Merci la Vie.

"Bienvenue sur Maktoub"

Menzel Jemil, mon blog

SL380075 (2)Cliquez sur l'image pour y accéder

<a title="mytaste.tn" href="http://www.mytaste.tn/" id="hr-UgYSY"><img src="http://widget.mytaste.tn/blogcounter/image?image=blue_s&blog_id=UgYSY" alt="mytaste.tn" border="0" /></a>

      Cliquer sur les images ci-dessous

     pour accéder aux sites

 

GRAINES D'AVENIR

L'association de Véronique Jannot

pour les enfants tibétains en exil 

   548318 10150982186278662 299420056 n

   A S M A E  

  Association Soeur Emmanuelle

 
 

Oscar

Cookie

17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 06:00

Il était une fois un vieil homme assis à l'entrée d'une ville du Moyen-Orient.

Un jeune homme s'approcha et lui dit :
- Je ne suis jamais venu ici ; comment sont les gens qui vivent dans cette ville ?

 Le vieil homme lui répondit par une question :
- Comment étaient les gens dans la ville d'où tu viens ?
- Egoïstes et méchants. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'étais bien content de partir, dit le jeune homme.

Le vieillard répondit: - Tu trouveras les mêmes gens ici

Un peu plus tard, un autre jeune homme s'approcha et lui posa exactement la même question.
- Je viens d'arriver dans la région ; comment sont les gens qui vivent dans cette ville ?

Le vieille homme répondit de même :
- Dis-moi, mon garçon, comment étaient les gens dans la ville d'où tu viens ?
- Ils étaient bons et accueillants, honnêtes; j'y avais de bons amis; j'ai eu beaucoup de mal à la quitter, répondit le jeune homme.
- Tu trouveras les mêmes ici, répondit le vieil homme.

Un marchand qui faisait boire ses chameaux non loin de là avait entendu les deux conversations. Dès que le deuxième jeune homme se fut éloigné, il s'adressa au vieillard sur un ton de reproche :
- Comment peux-tu donner deux réponses complètement différentes à la même question posée par deux personnes ?
- Celui qui ouvre son coeur change aussi son regard sur les autres, répondit le vieillard. Chacun porte son univers dans son coeur.
 

AnonymeSL380145 GF

Partager cet article

Repost 0

commentaires

VERONIQUE 24/04/2011 11:44


Quoi ? je te surprends encore après plus de 47 ans d'amour ? c'est plutot bon signe alors !!!
Gros bisous
Vévé


P'tit Bob 29/05/2011 17:13



Oui, c'est surement bon signe. Alors surprends moi encore et encore. Pour les 47 années à venir. Je t'aime. Bisous.



véronique 21/04/2011 19:07


Si les rapports humains étaient aussi simples, ça se saurait ...
La sincérité et l'ampathie sont indispensables, mais pas suffisantes.


P'tit Bob 21/04/2011 20:06



Je suis étonné de ton commentaires, Vévé. Evidemment que les rapports humains ne sont pas aussi simples. Mais le regard que l'on porte sur les autres et sur le monde
fait ce que nous vivons. Alors nos craintes, nos angoisses, nos haines et l'amour et l'attrait que nous avons sur les autres et sur la vie nous suivent où que l'on aille. Nous verrons toujours
les autres avec notre propre regard qui va avec tout cela. Les réponses du vieil homme de cette histoire sont donc justes. C'est comme pour la compréhension de ce texte, chacun le recevra de
façon différente en fonction du regard que les gens poseront sur ses mots, regard qui est celui que l'on pose justement sur les êtres humains que l'on croisera ici ou ailleurs. Tout dépend de
l'angle avec lequel on le voit, ou on veut le voir. Et de notre état d'esprit aussi. Moi, j'aime bien ce texte. Merci ma Vévé. Et à bientot. Bisous. Bob



MartineEtoile 20/04/2011 00:51


Ce sont les textes les plus simples qui sont les plus beaux ! et les plus compréhensibles pr tous, merci pr cette jolie citation mon ROBERT.
Gros bisous
MartineEtoile


P'tit Bob 21/04/2011 19:48



Merci Martine. Bisous. Bob